Non-Lieux de l'exil est une initiative de recherche du Collège d'études mondiales (FMSH) dirigée par A. Nuselovici (Nouss) et A. Galitzine-Loumpet, avec la collaboration de la section "Transpositions" du Centre Interdisciplinaire d'Etudes des Littératures d'Aix-Marseille (CIELAM), du groupe de recherche POexil (Université de Montréal) et l'appui du Réseau Asie et Pacifique (CNRS).

 

Qu’ont en commun Ovide et Dante, Edward Saïd et Julio Cortázar, l'artiste ayant fui l’Allemagne nazie ou la Russie stalinienne au siècle dernier et, de nos jours, l’ouvrière mexicaine de Los Angeles, le demandeur d’asile à Rome ou Paris, le clandestin  de Calais ou de Lampedusa ? Les causes sont diverses et les circonstances différentes mais ils partagent tous une même expérience, celle de l’exil, que nous nommons « expérience exilique ». La penser permettrait de mieux appréhender les phénomènes migratoires contemporains - le migrant est d’abord un exilé -, et leur devenir dans la durée, l'héritage de l'exil touchant plusieurs générations. 

 

Cher(e)s  toutes et tous,

 

La prochaine rencontre du programme aura lieu le 15 janvier 2015 et portera sur L’exil et la bande dessinée  avec la projection du documentaire « Bulles d’exil » (2013) deVincent MARIE et Antoine CHOSSON, en présence  des auteurs Aurélia AURITA et Lionel BROUCK et avec la participation de Bénédicte KERMADEC,membre du collectif de vigilance Paris 12 Droits des étrangers - RESF et de MADASSA, ex"sans-papiers", délégué du piquet historique du mouvement de grève des travailleurs en lutte pour leur régularisation, "héros" de la BD de Brouck "Liberté de circuler".   



17h-19h30, salles 638 et 640, 190  avenue de France, 75013 Paris (bus 89, M°Quai de la gare). Entrée libre

Aurelia AURITA est auteure de bandes dessinées. Parallèlement à des études de pharmacie, elle débute une carrière de dessinatrice de BD, publiant ses premières histoires courtes dans Fluide Glacial puis Angora en 2001. Invitée à participer au collectif Japon, paru fin 2005 simultanément en français, en japonais et en cinq autres langues, elle se rend dans l’Archipel. C’est le coup de foudre. C’est à Tôkyô qu’elle réalise Fraise et Chocolat, paru en mars 2006. Fraise et Chocolat 2 paraît en 2007, suivi de Je ne verrai pas Okinawa en 2008, qui raconte les déboires de l'auteure avec les services d'immigration japonais. Buzz-moi 2009) retrace de manière vive et drôle comment elle vécut le tourbillon suscité par le succès de ses albums. Après un livre jeunesse Vivi des Vosges (avec Frédéric Boilet), elle se lance dans la BD de reportage avec la parution en janvier 2014 de LAP ! Un roman d’apprentissage, premier volet d’une trilogie documentaire sur le Lycée autogéré de Paris. Plus ici 

 

Lionel BROUCK est dessinateur de presse (Le Monde, La Croix, Que choisir, L’Humanité, Politis, Siné Hebdo, Barricade, etc.), auto-éditeur de nombreux albums de dessins d’humour, dessinateur en direct (colloques, débats) et impliqué depuis 20 ans dans l’animation d’ateliers Initiation à la BD et au dessin de presse, (écoles, Médiathèques, Centres de loisirs, etc.), mais aussi dans des expositions de rue (manifs, fêtes politiques etc.). Il a réalisé plusieurs reportages  dessinés de luttes sociales, notamment autour du droit des étrangers, et publié "Voyage au bout de l'envers" (2010),  "Ici on broie du noir" (2012, suite du premier) sur la lutte des sans-papiers et du DAL (Droit au logement), de même que le carnet "Liberté de circuler, voyage au Mali avec Madassa ex "sans papier" (2013). Il a exposé deux fois à la mairie du 12ème avec le  Collectif Paris 12 pour les droits des étrangers ainsi qu'à la médiathèque de la Cité de l'histoire de l'immigration qui a acquis 6 de ses planches originales (notamment celles sur l’occupation de la CNHI en 2010-2011 par les collectifs de soutien aux « sans papiers ») pour l’exposition « Album » (Octobre 2013 à Avril 2014). Plus : ici 


http://nle.hypotheses.org/2439

 

 

Le 13 février 2015 une journée d’étude sera consacrée à L’exil dans les cinémas d’Afrique et de ses diasporas, en présence de nombreux réalisateurs et avec projection d’extraits et de films.

 

Coordination scientifique : A. Galitzine-Loumpet, A. Nuselovici (Nouss), M. Thackway. En partenariat avec l’INALCO (département Afrique) et le séminaire  "Cinéastes d'Afrique et d'ailleurs. Influence du cinéma soviétique" (EHESS), et avec le soutien du Réseau Asie et Pacifique (CNRS).

 

Programme http://nle.hypotheses.org/2404

 

(9h-18h, salles 638 et 640, 190 av.de France 75013 Paris ; & 19h-21 h, Auditorium de l'INALCO, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris)

 


Bien cordialement,

 

Marine SAM

 

 

 Plus d’informations sur les Non-lieux de l'exil :

 

Carnet de recherche : http://nle.hypotheses.org/

Facebook : https://www.facebook.com/NonLieuxDelExil 

Site du Collège d’études mondiales : http://www.college-etudesmondiales.org/

et de la Fondation Maison des sciences de l’homme : www.fmsh.fr